Nouvelle aventure scolaire!

mai 31, 2010

Maintenant que l’iPad est disponible ici…

Filed under: TIC — jsabourin13 @ 9:10

Voici, pour ceux qui en ont peut-être besoin, un petit document pour vous guider sur son utilisation. Comme je viens tout juste d’acquérir l’application Pages, j’ai pu tester s’il est possible de travailler directement sur mon iPad. Eh bien, j’ai été agréablement surprise malgré l’absence d’intégration des liens sur du texte ou des images. C’est le seul point qui m’est vraiment apparu comme une véritable concession par rapport à la version complète sur mon Mac, car le clavier virtuel n’a jamais été un problème pour moi.

Fait à noter, ce document était destiné plus particulièrement au patron de mon conjoint qui oeuvre dans le domaine des logiciels à caractère médical.

Voici le lien pour jeter un oeil sur les résultats de mon travail :

http://public.iwork.com/document/?a=p1085235211&d=D%C3%A9couverte_du_iPad_.pages

Source de l’image: http://macsparky.files.wordpress.com/2007/08/pages.png
Publicités

avril 19, 2010

Petit voyage dans la contrée du iPad

Filed under: TIC — jsabourin13 @ 2:28

Je l’ai déjà avoué, et je le prouve une fois de plus, je suis très technophile. Oui, c’est au point d’aller faire un petit tour aux États-Unis pour y dénicher cette nouveauté qui ne sera pas disponible ici avant au moins un autre mois. Et pourquoi pas en faire un voyage à caractère pédagogique en même temps? En plus, ma fille ne demande pas mieux que de voyager. Elle adore la route et ne se fait surtout pas prier pour dormir à l’hôtel… Avec le beau temps que nous avons eu en grande partie cette semaine, ce fut très agréable.

Passons maintenant au sujet principal : le iPad en tant qu’outil, pédagogique ou autre. Peut-on parler de révolution? Probablement pas encore, mais d’avancée technologique, très certainement. Et un des points forts du iPad est son interface intuitive qui convient aussi bien à de très jeunes enfants qu’à des gens âgés qui n’ont plus leurs pleines capacités. Ce simple fait nous permet d’envisager plus sérieusement des scénarios, jusqu’ici trop complexes à installer, et de nous concentrer sur l’acte d’apprentissage. Autrement dit, il s’agit d’une technologie qui peut enfin être au service de la pédagogie sans la majorité des problèmes techniques habituels (installations physiques, formations diverses, encombrement…).

Physiquement l’appareil apporte un confort d’utilisation à des fins scolaires que les iPhone, iPod touch, ou autres n’ont pas, même si les jeunes sont généralement à l’aise avec eux. Personnellement, je le vois très bien remplacer avantageusement les cahiers et manuels, d’abord, pour ensuite compléter le tout d’une connexion internet qui permet enfin d’offrir la possibilité des recherches pour les projets sans avoir à déplacer qui que ce soit. Fini les problèmes de réservation pour les laboratoires d’ordinateurs souvent désuets ou pour la bibliothèque avec tout ce que ça implique.

On pourrait s’arrêter là et on aurait déjà une amélioration intéressante par rapport à la situation présente. Heureusement, il y a possibilité pour tellement plus encore. Déjà, depuis l’avènement du iPhone, nous avons pu constater que c’est l’imagination des développeurs qui a su ajouter une dimension vraiment intéressante de par les nombreuses applications qui ont été créées. L’iPad, avec ses dimensions plus proches d’une tablette à dessins, fera continuer cet afflue de nouveautés surprenantes comme en font foi les applications telles que :

Magic Piano

The elements: A visual exploration

Crazy shodo

Ce ne sont là que quelques exemples que j’ai pu expérimenter personnellement et qui, à mon avis, ont réussi à exploiter les capacités de l’interface tactile. Le meilleur reste sûrement à venir en plus.

avril 11, 2010

Une cliente satisfaite

Filed under: École à la maison,Enseignement à distance,TIC — jsabourin13 @ 3:58

Dans un article précédent, j’ai mentionné, parmi d’autres, un service internet dédié aux mathématiques. À ce moment-là, mon expérience était quand même assez limitée et ma fille ne se l’était pas encore approprié suffisamment pour que je puisse en faire une analyse plus poussée.

Après deux mois d’utilisation, je peux dire que je ne suis pas déçue d’avoir investi les quelque soixante dollars d’abonnement annuel. En plus d’être adapté à notre programme d’enseignement, le site contient plusieurs outils merveilleusement adaptés aux apprentissages par ordinateur, et ce,même à distance.

Je vous en donne un exemple pour que vous puissiez en juger par vous-même.

Voici d’abord ce qui vous accueille une fois vos coordonnées entrées:

On choisit la bonne année,(ici 3e cycle du primaire) ainsi que la matière voulue.

Cette semaine, nous avons travaillé les opérations sur les fractions. Une fois le choix fait, nous arrivons dans une section qui donne le choix entre l’exploration, la pratique ou la révision.

Comme nous en sommes au tout début, nous y allons pour l’exploration.

Ici se présente à nous un outil qui permet de travailler sur l’addition de fractions. On peut y entrer nos propres chiffres ou encore profiter de la fonction automatique avec ses deux niveaux de difficulté. L’accompagnement se fait étape par étape tout en offrant des indices ou des explications si nécessaire. Quelques outils comme les calculatrices et un index des termes mathématiques sont disponibles en tout temps.

Il était fascinant de pouvoir suivre en direct l’acquisition d’un savoir nouveau comme ce fut le cas grâce à ce système. Je voyais immédiatement ce qui accrochait et j’ai pu accompagner ma fille avec de petits conseils pour ensuite la voir reprendre le contrôle de ses apprentissages. J’essayais d’imaginer faire la même chose pour une classe par l’entremise d’un programme comme iTALC. Je ne sais pas si la chose est réaliste, mais au moins la possibilité existe. De plus, les progrès sont enregistrés dans un porte-folio.

En bref, il s’agit d’un service d’origine québécoise de grande qualité qui nous vient directement de la passion d’enseigner d’un certain Claude Laverdure. Bravo à toute l’équipe!

avril 4, 2010

Partage en ce congé pascale

Filed under: TIC — jsabourin13 @ 10:42
Tags: , , , , ,

Cette idée de faire un travail de défrichage parmi toutes les applications qui peuplent mon iPhone me trotte dans la tête depuis un bon moment. Il faut dire qu’avec un total d’environ 400, la tâche était digne des habituels ménages de printemps. Ayant enfin trouvé une façon de classer le tout, je me suis lancée dans cette entreprise pour parvenir à un résultat que je souhaite maintenant partager avec vous. Le tout est présenté sous format PDF que vous pouvez télécharger à partir du service Drop.io.

Commençons d’abord par la partie ludique de ma sélection. Douze petits jeux pour se détendre ou passez le temps et qui, surtout, profitent avantageusement de l’interface du iPhone ou iPod Touch.

Ensuite allons-y pour les applications destinées plus particulièrement aux enseignants. Pas moins de trente-six applications qui peuvent servir à tous ceux qui oeuvrent dans le merveilleux monde de l’éducation. Elles sont présentées par catégorie et celles, disponibles dans une version française, y apparaissent sur fond bleu.

Et pour terminer, celles qui peuvent servir un peu a tout le monde. Voici, pour vous, huit utilitaires sympathiques.

Voilà, c’est tout! Joyeuse Pâques!

Josée xox

mars 29, 2010

Les aventures d’un ourson pour explorer les environs…

Filed under: École à la maison,TIC — jsabourin13 @ 8:10
Tags: ,

C’est en explorant les richesses infinies du web, en passant par ici, que je suis tombée sur une idée de projet pour enrichir les connaissances de ma fille sur notre quartier. Voyant là des possibilités multidisciplinaires, il ne m’en fallait pas plus pour intégrer les mathématiques, l’univers social et les arts visuels dans une activité amusante et créatrice.

Et c’est ainsi que Nounours, notre mascotte, sera trimballé, géotaggé et photographié, dans une douzaine de sites représentatifs de notre quartier.

Si jamais l’activité vous intéresse, en voici le document déposé sur Drop.io.

Nous avons utilisé l’application du iPhone, Comic Touch pour mettre une touche d’humour dans nos photos.

Comme la météo n’était pas clémente, nous avons prévu de continuer l’aventure plus tard cette semaine.

mars 28, 2010

La magie des cartes heuristiques

Filed under: TIC — jsabourin13 @ 8:43
Tags: ,

J’ai déjà abordé un peu le sujet des cartes heuristiques (mindmap en anglais) au moment de la préparation du projet de scolarisation à la maison. En temps normal, avec mes capacités de concentration et de mémorisation optimales, je n’aurais pas eu besoin de ce genre d’outil. C’est peut-être pourquoi je n’ai jamais eu tendance à y voir une solution vraiment intéressante, pour moi ou mes élèves. Eh bien, ce temps est révolu! Je suis maintenant une fervente, et satisfaite, utilisatrice des services comme, Mindmeister (service en ligne) ou, mon petit dernier, MyThoughts (logiciel Mac). Deux petits bijoux dont j’ai fait la connaissance grâce à une liste assez complète comme celle-ci.

Il y en a pour tous les genres… En ligne, ou pas, très colorées ou neutres, gratuites ou payantes, formelles ou plus organiques. Il en existe même sous forme d’applications iPhone comme simplemind Xpress ou encore conçues tout particulièrement pour les jeunes élèves comme le très intéressant Inspiration distribué par Demarque au Québec.

L’important, d’après moi, est de s’y sentir à l’aise pour bien développer ses idées. Parce qu’il est là l’élément-clé de cet outil : pouvoir se concentrer sur l’organisation de ses idées de la manière la plus naturelle possible. Il doit être simple d’utilisation, avec une interface le plus intuitive possible pour laisser toute la place au processus d’éclosion des idées.

mars 23, 2010

Le français à distance

Filed under: Enseignement à distance,TIC — jsabourin13 @ 2:10

Aujourd’hui, c’est au tour de la matière-reine des écoles québécoises d’être l’objet de mon attention. De plus, certaines circonstances ont fait en sorte que ma fille ne soit pas avec moi à la maison comme c’est le cas habituellement en début de semaine. Nous avons dû improviser un peu pour parvenir à travailler une des dictées prévues au programme.

Pour la communication, nous avons utilisé le bien connu Skype doublé du logiciel de contrôle à distance TeamViewer. Le matériel pédagogique, que j’ai justement choisi en fonction d’une utilisation à distance périodique, est un produit de la maison d’édition E.R.P.I.  Il s’agit ici du cahier « 40 dictées pour réussir en français ». Celui-ci est assorti d’un compagnon web qui donne accès à une version sonore de chacune des dictées. Votre enfant peut donc faire une première écoute de la dictée, plus rapide sans écrire, et une deuxième, à un rythme mieux adaptée pour l’écriture. Il est possible de réécouter la dictée autant de fois que nécessaire.

La façon de gérer la bonne marche de l’opération va dépendre de l’âge, du contexte matériel et de l’habileté de l’enfant en matière informatique. Dans mon cas, j’ai préféré prendre les commandes pour la majorité de la session, surtout qu’il s’agissait de notre première tentative. Mais donner quelques consignes et être disponible pour dépanner en cas de besoin seulement peut suffire aussi.

Pour la correction de la dictée, plusieurs solutions sont également  envisageables. Nous avions la chance d’avoir un adulte sur place avec elle, mais une simple numérisation aurait pu aussi se faire. La prochaine fois, je pense aussi utiliser un traitement de texte pour voir comment ma fille se débrouille au clavier.

En attendant, voici quelques suggestions d’applications iPhone /iPod Touch pour pratiquer ou avoir sous la main quelques références, en français, bien entendu, et toutes gratuites:

Et pour se divertir tout en favorisant l’apprentissage du vocabulaire:

mars 20, 2010

Parenthèse éditoriale…

Filed under: Réforme scolaire,TIC — jsabourin13 @ 4:47

Assez, c’est assez! Y’ en a marre…

Devoirs ou pas? Réforme ou pas? TIC ou pas TIC? Intégration des EHDAA ou pas? Pantoufles ou pas tant qu’à y être… Connaissez-vous un métier qui suscite autant de débats dans la population? À quand les questionnements sur les méthodes de chirurgie, mécanique ou mise en plis? ? Vous pouvez faire la différence entre un rachis et une épidurale? J’ai eu un mélange des deux à la naissance de ma fille. L’anesthésiste est venu me demander si ça me dérangeait s’il essayait ça. « C’est tout nouveau » qu’il m’a dit tout heureux de sa chance de tenter l’expérience avec moi. Je n’ai pas eu le courage de lui dire non devant tant d’enthousiasme professionnel. Pourtant, je n’en menais pas large rendu à la porte du bloc opératoire. Après 4 heures d’attente pour une césarienne prévue d’avance, c’est dur de faire marche arrière. Est-ce que j’ai eu des doutes sur sa capacité à faire son travail? Pas une seconde… C’est lui le spécialiste et ma connaissance du domaine de l’anesthésie ne me permet pas d’avoir une opinion éclairée sur le sujet. Je ne dis pas qu’il s’agit de faire confiance aveuglement, mais bien d’avoir la conviction qu’une personne qui a pris la peine de faire des études dans le domaine et qui, en plus, reste au fait des avancées sur le sujet, mérite mon respect. Et ça se traduit par une confiance sereine de ma part.

Et j’en profite ici pour faire une mise au point. Le fait d’avoir passé par les bancs d’école ne fait pas de personne un(e) enseignant(e).  Ça demande au moins 17 ans de scolarité, dont 4 qui vous prépare à la pédagogie dans un domaine particulier, et, ensuite, la pratique en classe. Et j’ajouterais même que ça prend quelques années encore pour savoir si vous êtes vraiment fait pour ça. Combien quittent la profession dans les 5 premières années??? 20 % environ… Vous avez déjà enseigné il y a plus de 5 ans peut-être… Eh bien vous ne savez pas ce qu’est devenue la profession. Les changements ont été trop importants au niveau de la structure pour que vous vous y reconnaissiez et, en plus, l’avenir ne laisse rien présagé de mieux, au contraire.

L’acte d’enseignement est complexe et demande un haut niveau de compétence. Les Finnois semblent l’avoir compris d’après ce qu’on peut lire au sujet de leur système d’éducation. Je n’implique pas qu’on ne peut pas avoir une opinion sur le système éducatif, les écoles, les enseignants ou autres. Mais à quoi peuvent bien servir les innombrables commentaires négatifs, accusateurs ou peu porteurs sinon à rendre plus pénible encore le fait d’essayer d’enseigner au Québec. Ce ne sont pas des avis, aussi experts soient-ils, qui vont permettre d’améliorer quoi que ce soit, mais bien un soutien réel de la société. D’ici là, on aura ce système que tout le monde semble prendre un malin plaisir à dénigrer sans vraiment le comprendre.

De mon côté, je vais me contenter de pratiquer mon métier, tant bien que mal, en périphérie surtout, avec, pour l’instant, ma fille comme seule élève…

mars 19, 2010

Allez Hop!

Filed under: École à la maison,TIC — jsabourin13 @ 10:22

Connaissez-vous Hop! Écrire? Il s’agit d’un logiciel propriétaire d’aide à l’écriture d’histoires, contes, récits… J’en ai fait la découverte en cherchant ce qui existait pour permettre à ma fille de travailler sur un des projets qui lui tenaient à coeur depuis un certain temps, l’écriture d’un livre. Il faut savoir que la lecture est quelque chose qui occupe une place de choix ici. Le Salon du livre est même un de nos événements préférés. Marianne y a fait la découverte de tellement de beaux trésors et des rencontres intéressantes avec des auteurs que, pour elle, le monde ne serait pas aussi enrichissant sans ses livres. Mais du haut des ses 11 ans, la tâche n’est pas nécessairement aisée. Comment organise-t-on ses idées pour ne pas les perdre en chemin? Et la motivation dans tout ça? Un texte écrit au va-vite sur quelques feuilles ce n’est pas nécessairement engageant. Et maman, bien qu’une grande lectrice elle aussi, n’a pas trop la fibre écrivaine d’oeuvres fantastiques.

En plus, les éditeurs du logiciel ont pensé à l’après-écriture en offrant un service de publication sur internet.

Je ne dis pas que c’est un logiciel essentiel, mais il donne certainement à l’écriture, des airs ludiques.

mars 18, 2010

Confession et applications…

Filed under: École à la maison,TIC — jsabourin13 @ 1:51

Je vous l’avoue tout de suite, j’ai une manie terrible. Vous savez du genre qu’on n’arrive presque pas à contrôler…  Ça a commencé vers la fin du secondaire avec les commodores vic 20 et 64. Je me souviens vaguement d’un jeu de poker et de Tétris dans ses débuts. Présentement, j’ai en ma possession un iMac (alu/2007), un MacBook 13″ (unibody /fin 2008), un iPodTouch 1G (refilé à mon fils depuis), un iPhone 3G (confié à ma fille, puis à mon chum…), et un iPhone 3GS. J’essaye sérieusement de ne pas penser au iPad…  Pas facile!

Si j’en parle, ce n’est pas pour obtenir l’absolution, mais plutôt pour introduire une section applications iPhone/iPodTouch dédiée à un usage pédagogique. Je considère que les nouveaux dispositifs, qui mettent la technologie entre nos mains et ouvrent de nouvelles possibilités, sont, non pas une panacée, mais bien une avenue encore inexplorée et souvent propice à des découvertes surprenantes. Si vous êtes de ceux qui redoutent tout apport technologique en éducation, je vous dirais que la seule chose qu’il y a à craindre, c’est une division entre deux mondes, le vôtre et le leur…

Mais trêve de tergiversations… Je vous donne d’abord mes critères de sélection.

Lorsque je confie mon appareil à ma fille, il faut que l’application :

  • Soit simple à comprendre et à manipuler
  • Offre une rétroaction
  • Aie un design de qualité (pas trop chargé, agréable et adapté à l’âge)
  • Possède un mécanisme de suivi (sauvegarde des résultats, en ligne ou non)
  • Offre une version française (autant que possible)
  • Permets l’essai avant l’achat si elle n’est pas gratuite (de préférence)

De votre côté, il est important de savoir quel est l’objectif à atteindre pour faire un choix opportun.  Prenons, en exemple, le problème de ma fille avec les multiplications.  Ce n’est qu’une question de pouvoir lui faire apprendre ses tables sans que ça soit trop rebutant.  Je dois pouvoir suivre ses progrès pour m’assurer que ça ne soit plus un obstacle dans ses apprentissages futurs.

Comme il existe plus de 150 000 applications, que les catégories ne sont pas toujours respectées et qu’en trouver avec version française est plutôt ardu, je visite régulièrement le site suivant.  C’est un incontournable s’il est nécessaire d’avoir un outil en français.  Après une recherche dans leur moteur de recherche avec les termes multiplication et mathématique, j’ai pu réduire mes options à celles-ci:

Math drills : mon choix numéro 1 car il respecte tous mes critères (en version payante, à 1.99$) en plus d’offrir des possibilités supplémentaires.

iFlashMath : le seul choix gratuit mais n’offre pas de suivi.

Simple-Math : très jolie interface qui plaira aux plus jeunes, suivi possible. Pas de version d’essai disponible.

imultiplication : spécialiste en multiplication, il offre un suivi et une rétroaction intéressante pour un enfant.  Pas de version d’essai gratuite.

Tables flash : un autre spécialiste de la multiplication sans suivi et version gratuite mais agréable à l’usage.

Comme je suis déjà lancée sur les applications iPhone / iPod Touch spécialisés en mathématiques, en voici d’autres, gratuites, qui se concentre sur la notion des fractions par le positionnement. Elles sont toutes en anglais seulement mais l’usage est assez simple pour que ça ne soit pas un obstacle insurmontable.

Number line


Fraction factory

Mathtappers

Une petite dernière…  Sa version gratuite peut servir d’exercice de révision pour les fameuses complémentaires des premières années du primaire.

Match-up Math

Page suivante »

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.